La beauté cachée de la science

La beauté cachée de la science

Benoit Camenen, directeur de recherche et responsable de l'équipe Hydraulique des rivières au sein de l'unité RiverLy, figure parmi les finalistes du concours "La beauté cachée de la science" organisé par l'ambassade de France au Japon. A vos votes pour départager les 12 finalistes.

L’Ambassade de France au Japon organise un concours d’images de recherche afin de mettre en lumière, par l’esthétisme, la coopération scientifique entre la France et le Japon. Chaque œuvre est accompagnée de textes descriptifs sur la recherche et le cadre de collaboration.

Le cliché de Benoît Camenen
P1000563

"Tout comme la France, un des aléas les plus couteux au Japon est l'inondation; et les perspectives de changement global nous rendent assez pessimistes quant aux futurs risques. Si nous Français avons tous en tête les événements meurtriers de la Vésubie en 2020, ce type de désastre est malheureusement courant au Japon avec la saison des typhons et ces derniers sont au premier rang en terme de lutte contre les inondations. A titre d'exemple, la rivière Kusaka, du fait de sa faible pente à la confluence avec la rivière Niyodo (Préfecture de Kochi, Shikoku) est sujette à des crues récurrentes qui endommagent de nombreuses habitations du village Hidaka. D'énormes moyens ont été mis en place pour lutter contre ces inondations en particulier via la construction de plusieurs tunnels de dérivation. Le dernier que nous avons pu visiter lors de la phase finale de sa construction fait plus de 5 km sur un diamètre de près de 7m. Il permettra d'évacuer environ 250 m3/s en pic de crue".

Derrière le cliché

Chercheur en hydraulique des rivières, Benoît travaille principalement sur les problématiques de transport solide fluviatile en lien avec les risques d'érosion et d'inondation.

Dans le cadre d'un projet "Pack Ambition Recherche" financé par la région Auvergne-Rhône-Alpes, l'équipe de Benoît collabore avec l'université de Hokkaido (Sapporo, prof. Yasuyuki Shimizu) pour l'implémentation des codes de calculs hydro-sédimentaires dans la plateforme international iRIC (https://i-ric.org/en/about/). Lors d'une rencontre au Japon cet été, Benoît a fait une visite technique autour de la rivière Niyodo près de Kochi (Shikoku) incluant la visite des travaux du tunnel de dérivation de la rivière Kusawa.

A vos votes (d'ici le 9 décembre)

Date de modification : 06 juillet 2023 | Date de création : 03 novembre 2022 | Rédaction : com